De 2 solutions, tu choisis la 3ème.
Mantra d’Anne

Quand il n ‘y a pas de solutions, c’est qu’il n’y a pas de problème.
Devise Shadock

Les arts de la rue sont le baromètre de la démocratie.
Anne Guiot

Le rire est la préparation la plus adéquate à l’inacceptable.
Audrey Louwet, Cie Azein

The best way to predict the future is to create it.
Abraham Lincoln

Penser en stratège, agir en primitif.
René Char

Où se posaient les hirondelles avant l’invention du téléphone ?
Grégoire Lacroix

Un élu, c’est un homme que le doigt de Dieu coince contre un mur.
Jean-Paul Sartre

La réponse est le malheur de la question.
Maurice Blanchot

Un jour, on aura besoin d’un visa pour passer du 31 décembre au 1er janvier.
Jacques Sternberg

Ne pas se rendre au théâtre, c’est comme faire sa toilette sans miroir.
A.Schopenhauer

Lorsqu’on se sert des mêmes armes que l’ennemi, on se prive de pouvoir le juger.
Jean Daniel

Qui veut faire quelque chose trouve un moyen, qui ne veut rien faire trouve une excuse.
Proverbe arabe

Être poète, c’est élever des vers à soi.
Ma Rue Par Achbé

Si tout va mal, c’est que tout va bien.
Benjamin Isidore Juveneton

Le futur est plein d’avenirs...
M. Durocher

Tout ce qui dégrade la culture, raccourcit les chemins qui mènent à la servitude.
Albert Camus

Il faut faire aujourd’hui ce que tout le monde fera demain.
Jean Cocteau

Ever try. Ever fail. No Matter. Try again. Fail better.
Samuel Beckett

Cadavres Exquis Métropolitain
Nantes et sa métropole

Période
Mars 2020 > Avril 2021

Lieu
Métropole nantaise

Cadavres Exquis Métropolitains, jeu littéraire territorial et participatif inventé par Karwan, réinterprète à l’échelle d’un territoire le jeu poétique créé par les Surréalistes.

  • en 2020 et 2021, il sera activé par 5 médiathèques de la métropole nantaise
  • en 2017, 6 médiathèques d’Aix Marseille Provence Métropole s’en emparaient.

Le contexte actuel nous a obligé à décaler la manifestation et ce malgré la réouverture des médiathèques. Les conditions strictes de sécurité sanitaire ne nous permettaient pas d’organiser au mieux les ateliers qui sont, à ce jour, reportés au mois de juin 2021. Suivront ensuite les inscriptions dans l’espace public qui seront réalisées courant juin et juillet 2021.

Le site www.cadavresexquismetropolitains.fr reste cependant actif pour que vous puissiez continuer à écrire des cadavres exquis !

Principe
Avec ce projet, Karwan propose de réinvestir le jeu poétique du cadavre exquis inventé par les Surréalistes : composer une phrase à plusieurs personnes, sans qu’aucune d’elles ne puisse tenir compte des collaborations précédentes. Pour mémoire, la 1ère phrase qui en résultat et donna le nom à ce jeu fut : « Le cadavre – exquis – boira – le vin – nouveau ».

Fonctionnement
Karwan a créé un site internet sur lequel le public peut participer à la création de cadavres exquis. A partir de phrases sélectionnées par des médiathèques partenaires, l’internaute est invité à ajouter sa pierre à l’édifice d’un poème de 6 vers.

Des ateliers de jeux graphiques et littéraires seront organisés, puis Karelle Ménine et les artistes associés peindront à la main une sélection de cadavres exquis aux abords des médiathèques partenaires ou dans l’enceinte des bâtiments des mécènes.

Déclinaison Nantaise
À travers « le Groupe des Sârs » et la très forte amitié entre Jacques Vaché et André Breton notamment, Nantes a une attache toute particulière avec le Surréalisme. La médiathèque Jacques Demy a donc souhaité réitérer l’expérience Cadavres Exquis Métropolitains, avec des médiathèques de la métropole nantaise.

Ce sont donc ici 5 médiathèques qui s’associent au projet pour proposer un corpus total de 50 phrases piochées dans une sélection d’ouvrages de leur fonds respectifs : la médiathèque Jacques Demy (commanditaire du projet) et la médiathèque Luce Courville à Nantes, la médiathèque Diderot à Rezé, la médiathèque Condorcet à Bouguenais et la médiathèque Hélène Carrère d’Encausse à Carquefou.

Chacune organisera des ateliers menés par Karelle Ménine et suggèrera ensuite à l’artiste des emplacements dans l’espace public où inscrire une sélection de cadavres exquis émanant du site ou créés en ateliers.

L’inauguration de la 1ère inscription aura lieu dans le cadre de l’édition 2021 du Voyage à Nantes à la médiathèque Jacques Demy. Suivront ensuite plusieurs inaugurations dans chaque médiathèque.

La réalisation de ce projet a été rendue possible grâce au Fond métropolitain pour la culture qui a regroupé plusieurs mécènes : Harmonie Mutuelle, Groupe ELSAN, Semitan et GSF. Nantes Métropole est également partenaire et soutien en communication. Enfin, un partenariat, sous forme de stages de peinture en lettres, a été engagé par Karwan avec l’École Supérieure des Beaux-Arts de Nantes Saint Nazaire.

Les artistes du projet

Karelle Ménine

Karelle Ménine est une auteure et artiste franco-suisse vivant à Genève. Son travail se développe selon les projets sous forme d’essais, pièces théâtrales, fresques et installations. Il s’attache à interroger notre rapport à la littérature et aux langues. Lauréate de la Bourse Textes-en-Scènes SSA 2017 et de la Bourse Auteure confirmée 2017 de la Ville et du Canton de Genève, elle a plusieurs fois collaboré avec le Festival d’Avignon notamment en 2008 avec le Sujet à Vif « Chanteur plutôt qu’acteur » (avec Massimo Furlan & Marielle Pinsard), « Les Miniatures sonores » (2009) et la création et l’animation des Conversations de l’Ecole d’Art (2009-2013). Elle fut résidente à L’L de Bruxelles de 2010 à 2015, structure accompagnant la jeune création. Elle a présenté son travail à Montevidéo Marseille, l’Echangeur scène nationale, au Grü-transthéâtre, Hédé festival, au théâtre du Galpon, au théâtre de L’Usine, au festival de La Bâtie, au KKLB de Beromünster, au théâtre les Halles à Sierre, au théâtre St Gervais, au Baz’art festival et sur différentes autres scènes internationales.

Elle collabore en tant que dramaturge avec la soprano Emilie Pictet, le metteur en scène Dorian Rossel, et est dramaturge associée au théâtre Le Poche Genève pour la saison 2020/2021.

En 2015 elle a développé le projet « La Phrase » à Mons-Capitale européenne de la Culture qui consista à écrire dans les rues de la ville, à la main et durant un an, un texte de 10km de littérature. Elle y fut, dans la foulée, nommée Directrice de la programmation littéraire. Elle a développé plusieurs ouvrages littéraires dans l’espace public, dont le « Voyage entre les langues » (2017) ou « De l’Une à l’autre - Isabelle Eberhart » (2017/8) et collabore à de nouveaux projets urbains, notamment sur Marseille où elle est artiste associée à Karwan, à la Cité des Arts de la Rue.

Elle enseigne la sémiologie de l’image au CFPArts de Genève et entre au répertoire de La Comédie Française avec le soli « La Pensée, la poésie et la politique » (adapté de l’ouvrage paru aux Solitaires intempestifs en 2015) porté par Christian Gonon au printemps 2020.

Iona Suzuki

Iona Suzuki est designer et peintre en lettres indépendante. Après des études aux Beaux arts de Lyon et à la Cambre ENSAV, elle se base à Bruxelles en Belgique où elle travaille comme graphiste - identités visuelles et édition (Sage Paris, Zbla, le Prélude) - et peintre en lettres, notamment sur des projets d’inscriptions littéraires dans l’espace public.

Depuis 2015, elle collabore avec Karelle Menine en tant que peintre (La Phrase à Mons-Capitale européenne de la Culture en 2015 ; Voyages entre les Langues en Suisse) et comme graphiste associée (Babbeleir à Bruxelles ; Isabelle Eberhardt de l’une à l’autre, Genève).

Elle travaille régulièrement sur des projets de multiples en gravure et sérigraphie avec l’atelier Tank à Besançon.