De 2 solutions, tu choisis la 3ème.
Mantra d’Anne

Quand il n ‘y a pas de solutions, c’est qu’il n’y a pas de problème.
Devise Shadock

Les arts de la rue sont le baromètre de la démocratie.
Anne Guiot

Le rire est la préparation la plus adéquate à l’inacceptable.
Audrey Louwet, Cie Azein

The best way to predict the future is to create it.
Abraham Lincoln

Penser en stratège, agir en primitif.
René Char

Où se posaient les hirondelles avant l’invention du téléphone ?
Grégoire Lacroix

Un élu, c’est un homme que le doigt de Dieu coince contre un mur.
Jean-Paul Sartre

La réponse est le malheur de la question.
Maurice Blanchot

Un jour, on aura besoin d’un visa pour passer du 31 décembre au 1er janvier.
Jacques Sternberg

Ne pas se rendre au théâtre, c’est comme faire sa toilette sans miroir.
A.Schopenhauer

Lorsqu’on se sert des mêmes armes que l’ennemi, on se prive de pouvoir le juger.
Jean Daniel

Qui veut faire quelque chose trouve un moyen, qui ne veut rien faire trouve une excuse.
Proverbe arabe

Le Porte-Folie

En fonction
Octobre 2012 - Juin 2018

Lieu
France & Maroc

Le Porte-Folie est un camion-expo qui porte en son ventre une exposition interactive sur l’art en espace public en Europe et en Méditerranée. Customisé de rouge vif et traduit en français, anglais et arabe, il est conçu pour accompagner le développement des arts en espace public dans les villes et pays qui s’intéressent à ces formes.

Véritable espace d’exposition de 55m2 une fois déployé, cette semi-remorque intitulée Le Porte-Folie, est une invitation au voyage. Il pose la question (en mots, en sons et en images) de l’état actuel de la création en espace public, de la singularité de sa pratique de pays en pays et de sa constante dynamique entre tradition et modernité.

Ce panorama questionne l’incidence d’éléments déclencheurs (la religion, les fêtes populaires, un mouvement politique ou autres rassemblements populaires) sur la création en espace public tant du point de vue de la forme esthétique des spectacles que de leurs modalités de diffusion (apparats, déambulations, fêtes de villes, festivals, etc.) et de réception par le public.

Dès son premier contact avec Le Porte-Folie, le visiteur se laisse transporter d’une rive à l’autre à travers les écritures, les images, les créations, les interventions sonores et scénographiées des artistes de rue d’une trentaine de pays d’Europe et de Méditerranée. Une sélection de vidéos de spectacles souvent programmés dans les festivals internationaux (Willi Dorner pour l’Autriche, Xarxa Theatre pour l’Espagne, Orto-da theatre group pour Israël etc.) dresse un 1er contact avec ce large panorama. Puis, à l’entrée du camion, la question est posée du lien entre la façon de nommer cette démarche artistique en espace public et sa pratique dans les différents pays.

Entre traditions et modernités

La partie centrale de l’exposition met en vis-à-vis deux façons complémentaires d’interroger l’acte artistique : Officiels ou subversifs ? Réalités ou fictions ? Chacune de ces interrogations est illustrée de photos et de vidéos qui font voyager le visiteur de l’Egypte (El Warsha Theatre) à la Tunisie (Moufida  Fedhila et son cycle Super Tunisian) en passant par la Pologne (Teatr Osmego Dnia) et même le Groenland avec la performance Ice Dream de Daniel Larrieu (France).

Pour alimenter la partie de l’exposition intitulée « Officiels ou subversifs ? » une vidéo composée de courts extraits met en regard des rassemblements populaires (carnaval de Dunkerque, charivari en Alsace, Gay Pride à Amsterdam…), avec des spectacles (Les gens de couleurs par la cie Ilotopie, Les Roues de couleurs par la cie Off, Le GIGN par Carnage productions).

La partie « Réalités ou fictions ? » est complétée par la vidéo « Espace public / espace virtuel » composée d’extraits de performances et de spectacles d’artistes se jouant des limites entre le réel et le virtuel pour mieux questionner ces deux mondes (Super Rémi Kart de Rémi Gaillard, Tantôt au Maroc de la Cie Tantôt, Flash Mob, Life streaming de Dries Verhoeven).

Les formes élémentaires

Une partie plus ludique feint de donner une leçon, soi-disant de géométrie mais en fait de topographie, en associant certains principes d’implantation des spectacles dans l’espace public à des « formes élémentaires » (la ligne, le cercle, le rectangle, la pyramide, les volumes, les polyèdres irréguliers) ; chacune de ces formes renvoyant à des modes d’implantation des spectacles dans l’espace public.

Univers d’artistes

De l’exposition permanente, le visiteur évolue vers l’exposition temporaire et ses « alcôves d’artistes », susceptibles d’évoluer en fonction des spectacles qu’accompagne Le Porte-Folie. Cet espace est composé de précipités scénographiques proposant aux visiteurs une plongée au cœur de l’univers de compagnies présentées à travers mise en scène, vidéos des spectacles et interviews exclusives des directeurs artistiques traduits en français, anglais, arabe. Actuellement, ce sont les univers de Leandre (Catalogne), de Motion House (United Kingdom), de Zimmerfrei (Italie), Dream City (parcours artistique tunisien) et Carabosse (France) qui ont la vedette.

Salon des ressources

Enfin, après une succession d’interviews d’artistes interrogés sur la liberté de l’acte artistique dans l’espace public, le visiteur découvre le salon des ressources. Là, il trouve de nombreux ouvrages, en plusieurs langues autour de l’art en espace public mais surtout il peut avoir accès au « carnet de notes » offert par un festivalier éclairé qui, voyageant à travers l’Europe et la Méditerranée, a retenu une vidéo de spectacle par pays. A l’aide d’une dalle tactile, le visiteur navigue à sa guise de page en page, et voyage, lui-même, de l’univers d’une compagnie à l’autre, dans près d’une trentaine de pays différents.

Ils ont fait Le Porte-Folie

Commissaire d’Exposition : Anne GUIOT (Karwan) / Auteurs associés : Claudine DUSSOLLIER (Auteur, Responsable de projets culturels et de coopérations), Jean-Sébastien STEIL (Consultant en ingénierie culturelle de projets européens et internationaux) / Coordinatrice : Marion BLET (Karwan) / Scénographe : Franck FORTECOEFF (Scénoscope) / Construction du Camion-Expo : Franz CLOCHARD, Philippe CAMPANA, Christophe BEYLER (Mécanique Vivante)

Conseillers Artistiques : Nicole RUPPERT (Festival Holzminden, Kulturburo, Allemagne) / Fabien AUDOREEN (Festival MiramirO, Belgique) Daniel ANDRIEU (Centre National des Arts de la Rue : Atelier 231, France) / Kees LESUIS (Festival d’Oerol, Pays-Bas) Franck WILSON (Event International – Royaume-Uni) / Manu MOSER (Festival de La Chaux de Fonds, Suisse) / Mustapha YAMOUTH, dit « ZICO » (Liban) / Jennifer WESSE (KJBI, Belgique) / Claudine DUSSOLLIER (Auteur, Respon- sable de projets culturels et de coopérations) / Jean-Sébastien STEIL (Consultant en ingénierie culturelle de projets européens et internationaux, France) / Yohann FLOCH (HorsLesMurs, France) / Fabrizio GAVOSTO (Festival Mirabilia, Italie)


Galerie